Il a une belle gueule il faut l’avouer. Avec cet air de gendre idéal, il aurait dû être destiné à jouer éternellement dans des comédies romantiques à deux sous. Mais Patoche ne l’entend pas comme ça. Lui ce qu’il aime c’est vivre au côté de scream queens, voir du sang et des fantômes chaque jours. Son but c’est jouer un pédophile torturé par une ado, un mec hanté depuis l’enfance par une vieille, être démonologue. Parce que Patrick Wilson, c’est pas moins de 10 films d’horreur à son actif, nombre qu’on peut doubler en ajoutant les films fantastiques. Parlons de cet acteur qui a toujours été là où on ne l’attendait pas.

C’est l’histoire d’une love story entre le cinéma d’horreur et Patrick Wilson. Cette histoire d’amour a commencé doucement en 2005 avec Hard Candy, où Patrick, malgré sa belle gueule et son corps d’Apollon, accepte de jouer un pédo qui traque sur le net une encore adolescente Ellen Page. Tel est pris qui croyait prendre car la douce n’est pas si innocente et aime jouer du bistouri et autres tortures psychologiques sur les monstres. Il n’en fallait pas plus à Patrick pour qu’il soit accro au genre. Mais le film qui va pourtant tout changer et sonner comme le début d’une belle amitié avec Zack Snyder (Wilson incarne le président des USA dans Batman v Superman), c’est Watchmen. Patrick se paie un look has been le jour et porte la nuit le costume du Hibou, leader de cette ligue de supers sombres et dérangés. Meilleur film de supers à mes yeux, Patrick est alors un super héro timide et paumé face à des monstres de charismes et à une brune aux yeux de biche.

L’année 2010 est un tournant pour ce cher Wilson, qui signe sa première collaboration avec James Wan pour Insidious, l’histoire d’un père qui a filé son don de voyage astral à son rejeton. Depuis, Monsieur Wilson est la muse du virtuose de l’horreur James Wan. S’en suivront de nombreuses autres collaborations (cinq pour l’instant), dont un film devenu un classique de l’horreur, Conjuring. Dans ces films, Patrick Wilson impose sa stature et représente l’idée d’un américain lucide et robuste face à des démons cauchemardesques. Il est alors un challenger contre le mal, le symbole d’une Amérique soudée par les valeurs familiales et religieuses.

aquaman-cast-920x585.jpg
James Wan, Amber Heard, Jason Momoa et Patrick Wilson

Si à mes yeux tous les spin-off de Conjuring sont à pleurer malgré un matériau de base pourtant excellent (comment ont il pu rater la Nonne et Annabelle, c’était de l’or en barre!), Conjuring et sa suite Le Cas Enfield sont des bijoux de l’horreur qui rendent la filmographie de Patrick Wilson crédible et passionnante. Car au-delà d’être l’acteur star de James Wan dans deux franchises bancables de l’horreur (Insidious et Conjuring), il arrive à participer à des projets qui renouvellent le genre. Bone Tomahawk, dont l’affiche et le synopsis ne laissent présager qu’un simple western, est en réalité une fable d’horreur gore dans un désert menaçant. Patrick Wilson y est un personnage encore une fois pieu, soldat de dieu contre des barbares cannibales. Un rôle qui lui colle décidément à la peau.

Si Patrick Wilson n’est pas une super star, il s’est forgé au cours de ces 20 années une réputation d’acteur de Cinéma de genre, ne jouant de sa belle gueule que pour troubler les pistes. Homme fidèle à ses réalisateurs (James Wan, Zack Snyder, Angus Sampson,…), il représente une idée de l’américain bien sous tout rapport, dont l’aspect trop lisse est un piège à éviter, à l’instar de ses performances dans Hard Candy et Little Children. J’attends en tout cas avec impatience Conjuring 3, histoire de voir si l’horreur est toujours sa maxime.

 

Filmographie sélective en images

hardcandy-e1571390758797.jpg
Hard Candy, David Slade, 2005
x
Little Children,  Todd Field, 2006
Patrick-Wilson-in-Watchmen
Watchmen, Zack Snyder, 2009
insidious
Insidious, James Wan, 2010
David2
Prometheus, Ridley Scott, 2012
the-conjuring-james-wan
Conjuring: Les Dossiers Warren, James Wan, 2013
bonetomahawk
Bone Tomahawk, S. Craig Zahler, 2015
ed
Conjuring: Le cas Enfield, James Wan, 2016
New-Details-about-King-Orm-and-Atlan’s-Trident
Aquaman, James Wan, 2018
in-the-tall-grass-patrick-wilson
Dans les hautes herbes, Vincenzo Natali, 2019