The Newsroom, 2012-2014, crée par Aaron Sorkin, avec Jeff Daniels, Emily Mortimer, Olivia Munn, John Gallagher Jr, Jane Fonda, Dev Patel, …

Je sais je débarque. Voilà que je commence à vous parler d’une série terminée il y a six ans… Qui plus est, dont j’ai entendu parler pour la première fois seulement il y a un mois (SHAME!). Un jour que je me baladais sur le net, je suis tombée innocemment sur la première scène (le fameux débat sur « Pourquoi les USA sont le plus grand pays du monde? ») et déjà, Will McAvoy (interprété par Jeff Daniels) a volé mon cœur. Un débit de parole équivalant aux chutes du Niagara, des punchlines à vouloir s’enterrer dans le jardin. Le soir même, je vends la série à mon cher et tendre, qui n’est pas hyper ravi de commencer une série qui 1) à commencé il y a plus de 8 ans, 2) parle de l’équipe d’une chaîne d’info américaine. Je lui propose de voir un épisode avec moi et si ça le saoule je continue sans lui. Comment vous dire… Disons que je n’ai pas regardé seule la suite…

Les coulisses tendues et survoltées de l’émission « News Night », diffusée sur la chaîne d’information en continue ACN, alors que son présentateur vedette, Will McAvoy, un homme aussi talentueux que détestable, est en pleine controverse suite à des propos tenus en direct remettant en cause le rêve américain. Alors que son équipe a déserté, il se voit attribuer une nouvelle productrice exécutive avec qui il a un passif…

Ce qui fait la maîtrise de The Newsroom, c’est évidemment son showrunner, le scénariste Aaron Sorkin, qui ne perd pas sa réputation de dialogues tranchants, rapides, et de monologues inoubliables. Ce qui tient le récit c’est la parole, qui fuse et enchaîne les informations, estomaque sans pouvoir s’en remettre avant la réplique suivante. Malgré le sujet beaucoup de rires, grâce à des répliques sur fond d’humour noir et violent. Mais pour que ces dialogues en formes d’uppercut fonctionnent, il faut des acteurs solides qui tiennent le coup sur le ring. Aaron Sorkin nous offre alors un casting quatre étoiles pour The Newsroom qui réussie l’exploit de rendre absolument tous ses personnages attachants (une première pour moi), de la génie experte en finance (Sloan Sabbith interprétée par Olivia Muun) au jeune prodige du journalisme (Jim Harper interprété par John Gallagher Jr). Tout le casting suinte le charisme en offrant des personnages nuancés de gris pour servir sur un plateau un regard critique sur une partie de l’Histoire d’un pays post 11 septembre. Du grand art.

La fameuse première scène…